Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Le torticolis du nourrisson : pourquoi et quoi faire pour soulager votre enfant ?

Le torticolis du nourrisson : pourquoi et quoi faire pour soulager votre enfant ?

Le 09 novembre 2017

Le torticolis est un spasme d’un muscle de la région du cou, le sterno-cléido-occipito-mastoïdien (SCOM). Ce spasme est accompagné d’une raideur de la nuque et provoque une inclinaison de la tête en arrière et sur le côté.

En plus de cette inclinaison, on remarque souvent que les bébés souffrant d’un torticolis adoptent une position en virgule ou arc de cercle. En effet, pour compenser la tension musculaire ressentie au niveau du cou, le bassin a tendance à vouloir se rapprocher du côté où la tête est inclinée, pour diminuer la tension cervicale.

Il existe deux types de torticolis chez le nourrisson :

- Le torticolis musculaire congénital : forme bénigne, de loin la plus fréquente. Il apparait dès les premières semaines de vie et donne l’impression que le bébé a un côté préférentiel pour tourner sa tête.

- Le torticolis congénital : plus rare, il est associé à des malformations de naissance : une absence du SCOM d’un côté, une subluxation d’une vertèbre cervicale, une fusion de plusieurs vertèbres cervicales ou encore une anomalie du système nerveux.

 

Il est important de consulter un médecin lorsqu’un torticolis apparaît :

- spontanément chez un nourrisson ou un enfant en bas âge et est accompagné de fièvre

- longtemps après la naissance

- après un traumatisme

 

Il existe de nombreuses théories pour expliquer l’apparition d’un torticolis musculaire congénital chez un nourrisson : son positionnement in-utéro pendant la grossesse, et les conditions de l’accouchement reste la cause la plus probable. Les positions en siège, les manipulations faites au niveau du cou du bébé par le corps médical lors de l’accouchement ou l’utilisation d’instruments (forceps, ventouses, etc) semblent être souvent à l’origine de torticolis du nourrisson.

 

Dans tous les cas, il est important de traiter rapidement un torticolis afin d’éviter l’apparition de certains troubles :

- une déformation de la tête, comme la plagiocéphalie 

- une déformation du visage : le corps cherchant à avoir le regard à l’horizontal, une asymétrie faciale se met en place pour compenser l’inclinaison du cou

- un trouble fonctionnel oculaire comme le strabisme

- une scoliose

 

Une consultation d’ostéopathie permet de soulager les différentes tensions liées notamment à la grossesse et à l’accouchement. Les techniques utilisées sont très douces et visent à redonner un maximum de mobilité à l’ensemble du corps du bébé et à relâcher le spasme musculaire.

En règle générale, la mobilité est retrouvée très rapidement après la séance, mais il est souvent nécessaire de poursuivre le traitement sur un deuxième rendez-vous pour corriger complètement le problème et éviter la réapparition de celui-ci lors de la croissance du nouveau-né.

En parallèle d’une séance d’ostéopathie, il est important de stimuler l’enfant pour qu’il tourne la tête des deux côtés. C'est pourquoi votre ostéopathe saura vous donner quelques mouvements appropriés pour vous aider à stimuler votre enfant correctement.

 

Si vous avez la moindre question sur le sujet, ou si vous souhaitez prendre rdv pour votre enfant, vous pouvez me contacter via la rubrique contact de ce site ou directement par téléphone.