Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Ostéopathie et troubles du sommeil

Ostéopathie et troubles du sommeil

Le 03 juillet 2017

Nous dormons l’équivalent, environ, d’un tiers de notre vie mais nous ne sommes pas tous égaux face au sommeil : certains ont besoin de nombreuses heures de sommeil pour se sentir en forme, alors que d’autres se contentent de peu ; certains éprouvent un plaisir immense à aller se coucher, pour d’autre c’est un cauchemar, leur sommeil étant mauvais. Mais quel que soit notre rapport au sommeil, il reste un besoin vital pour nous tous.

Selon une étude, plus de 30% de la population française présente des troubles du sommeil (insomnie, parasomnies (bruxisme, somnambulisme, cauchemars, etc), apnée du sommeil,  syndrome des jambes sans repos, etc) et cela ne reste pas sans conséquence sur l’organisme, sur le plan social et sur le plan psychologique.

En effet, le fait de dormir aide à récupérer de la fatigue physique mais joue également un rôle dans la régulation de certaines fonctions métaboliques et dans le développement cérébral. Manquer de sommeil a donc de nombreuses conséquences sur notre organisme : troubles digestifs, prise ou perte de poids, stress, migraines, dépression, troubles de l’apprentissage ou de la vigilance, etc.

Sommeil et ostéopathie

Grâce à une approche complète, l’ostéopathe va chercher à déterminer et à traiter les différents « blocages ou tensions » pouvant être responsables de troubles du sommeil. Ces tensions peuvent se trouver aussi bien au niveau du crâne, qu’au niveau cervical ou du bassin. Des tensions digestives influent également sur notre rythme de sommeil.  Le traitement ostéopathique visera à rééquilibrer l’ensemble du corps afin de lui permettre un meilleur fonctionnement et de retrouver ainsi un rythme circadien correct (rythme biologique du corps sur 24h, régulée par les phases jour/nuit).

En complément du traitement ostéopathique, une certaine hygiène de vie permet d’aider à améliorer son sommeil : éviter une activité physique trop tardive, éviter les écrans à lumière bleue (téléphone portable, tablette) avant de se coucher, éviter une alimentation trop copieuse le soir ainsi que la consommation de produits excitants (caféine, théine,etc ), avoir des horaires réguliers de coucher et lever.


Si vous souffrez de troubles du sommeil ou si vous avez des questions sur le sujet, n’hésitez pas à me contacter via la rubrique contact de ce site